.

.

.

Notre fraternité est composée de 17 personnes : 8 laïcs, un diacre et 4 prêtres, Trinitaires de Béthanie ou membres associés et 4 Religieuses Trinitaires de Valence. Fondée en 2010, la fraternité a été appelée par l'évêque d'Angoulême à être une présence priante et aimante au coeur du diocèse.

.

.

mardi 25 août 2020

Homélie pour le 21ème dimanche, par le frère Denis à la chapelle de la plage d'Hossegor dans les Landes



Cette chapelle est aussi utilisée 
par les chrétiens évangéliques surfeurs 
pour leurs temps de prière



lundi 24 août 2020

Messe de départ de nos chères sœurs du Bon Pasteur

Notre évêque a offert aux soeurs 
des petits sacs 
avec de la terre charentaise 
et des grains de tournesol, 
pour qu’elle sèment 
cette belle fleur en Pays de la Loire.

dimanche 9 août 2020

Petite méditation sur "Pierre m'aimes-tu ?"


Suite à un problème technique les messages de juin et de juillet 2020 ont disparu... nous remettons donc ici les principaux messages de ces deux mois !

Anniversaires de Paulette, de sœur Marie-Germaine et du frère Denis : le mardi 14 juillet









4 juillet : visite du frère Denis à Dominique chez son frère Gérard à Condette dans le Pas-de-Calais




Dimanche 28 juin : Renouvellement de l'engagement du père Dominique Buisson et repas de départ de nos sœurs Marie-Estelle et Marie-Charline














7 juin fête de la Trinité, avec le renouvellement des vœux et des engagements, et l'entrée dans la fraternité du père Michel Manguy et de William Andréo


Pour les vêpres de la sainte trinité, le 6 juin, la fraternité trinitaire d’Angoulême a renouvelé ses engagements devant la communauté paroissiale de Saint-martial. Deux nouveaux membres, William, laïc associé, et le père Michel Manguy, ont été accueilli dans cette famille spirituelle.

Depuis 10 ans, la fraternité trinitaire assure une présence aimante et priante au cœur d’Angoulême. Composée d’une vingtaine de personnes, elle rassemble les Trinitaires de Béthanie (des laïcs, un diacre et quatre prêtres qui partagent le projet de vie selon le charisme de saint Jean de Matha, le fondateur de l’ordre trinitaire), des laïcs associés et les religieuses trinitaires de Valence.
Pour la fête de la sainte Trinité, tous sont appelés à renouveler leurs engagements dans cette famille spirituelle. Le 6 juin, en l’église Saint-Martial d’Angoulême, les fidèles sont venus en nombre pour rendre grâce et s’associer à la prière de tous les membres. 
Les consignes sanitaires, scrupuleusement respectées (gel hydroalcoolique à l’entrée, port du masque, distanciation des chaises…) n’ont pas altéré la joie de retrouver et d’accompagner la fraternité trinitaire d’Angoulême.
« Nous sommes tous consacrés à la Trinité »
Avant le renouvellement des engagements, le père Denis Trinez invitait à plonger avec le cœur dans le mystère trinitaire. « Ce n’est pas d’abord une question dogmatique, c’est une question d’élan et d’amour… Dieu est un amour fou, Dieu est un amour vulnérable - parce qu’on ne peut pas aimer sans être vulnérable - Voilà le mystère de la trinité. Une fois qu’on a compris à quel point Dieu nous aime, la seule chose à faire, c’est de se jeter dans ses bras, c’est d’ouvrir son cœur et d’accueillir les flots de son amour, voilà ce qu’est la vie trinitaire ». 
Reprenant l’image du père Caffarel, qui disait en  parlant de la trinité « c’est comme deux grandes vagues, la vague de l’amour du Père et la vague de l’amour du Fils et la rencontre de ces immenses vagues fait jaillir une troisième vague, qui est l’Esprit Saint », le père Denis Trinez invitait à ne pas rester statique. « La trinité, c’est un tourbillon d’amour. Il faut que ce tourbillon circule entre nous, que ça diffuse autour de nous, que ça nous révèle ».
« Le renouvellement des engagements, ce n’est pas la fête de la fraternité trinitaire, c’est la fête de tous les baptisés. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, nous sommes tous consacrés à la Trinité », rappelait le père Denis.
Devant l’assemblée, les membres ont réaffirmé leur volonté d’accueillir et de faire rayonner cet amour. D’abord, sœur Marie-Charline, religieuse trinitaire n’ayant pas encore prononcé ses vœux perpétuels, s’est engagée à vivre une nouvelle année selon le charisme de saint Jean de Matha. Ensuite, sœur Marie-Paule, sœur Marie-Germaine, sœur Marie-Estelle et sœur Thérèse ont renouvelé leurs vœux devant la sainte Trinité.
Puis les laïcs associés affirmèrent d’une seule voix leur volonté de garder la spiritualité trinitaire dans leur vie quotidienne. William, qui s’engageait pour la première année, reçut la croix trinitaire.
Enfin, les Trinitaires de Béthanie renouvelèrent leurs engagements. Tous n’étaient pas présents mais associés à la prière. « Dominique (Leprêtre, diacre, NDRL) est absent mais il renouvelle ses engagements avec son frère », partageait le père Denis Trinez. 
Le père Michel Manguy, aux côtés du père Joseph Dingboé, du père Denis Trniez et de laïcs, s’engagea devant toute la communauté paroissiale. Il reçut le projet de vie des Trinitaires de Béthanie et la croix trinitaire.
« La fraternité trinitaire, c’est une présence auprès des petits, des pauvres, des sans-noms, explique le père Michel Manguy, curé de la paroisse des Saints-Apôtres. J’ai passé 10 années super auprès de Denis, c’est vraiment un frère. Quand je ne serai plus curé de paroisse (il part à la retraite en septembre NDRL) j’aurai une communauté, une fraternité, c’est un soutien spirituel ». 
Ainsi, le père Michel Manguy ne quittera pas tout à fait Angoulême. Tout en gardant ses responsabilités au service des pèlerinages diocésains, des Equipes Notre-Dame, de la fraternité Angoulême-Koudougou et l’accompagnement des séminaristes, il viendra seconder le père Denis Trinez appelé à déployer son ministère dans la paroisse Saint-Paul-Ma Campagne, afin que la fraternité trinitaire continue d’être une présence aimante et priante à Saint-Martial.
Article de Laétitia Thomas du "Courrier Français"