.

.

.

Notre fraternité est composée de 17 personnes : 8 laïcs, un diacre et 4 prêtres, Trinitaires de Béthanie ou membres associés et 4 Religieuses Trinitaires de Valence. Fondée en 2010, la fraternité a été appelée par l'évêque d'Angoulême à être une présence priante et aimante au coeur du diocèse.

.

.

samedi 20 février 2021

Homélies à Angoulême pour le 1er dimanche de Carême

1ère version à la paroisse Saint-Jean-Baptiste 
 

2ème version à la paroisse Saint-Paul 
de Ma Campagne-Puymoyen

jeudi 18 février 2021

100 ans de sœur Saint-Philippe, un vrai rayon de soleil !




                Nos deux centenaires : 
     sœur Saint-Philippe et sœur Madeleine






 

dimanche 14 février 2021

Le 14 février , nous fêtons de Saint Jean-Baptiste de la Conception réformateur de l'Ordre de la Très Sainte Trinité et des Captifs

Le frère Jean-Baptiste de la Conception naquit à Almodovar del Campo, en Espagne, en 1651. Entré dans l'Ordre de la Très Sainte Trinité à Tolède, il remplit avec grand succès les fonctions de prédicateur.

Poussé par l'Esprit-Saint, il n'entreprit la réforme de l'Ordre qu'avec l'approbation du Pape Clément VIII ; il l'acheva  en 1599. Il mourut à Cordoue en 1613. Il a écrit plusieurs ouvrages spirituels, pleins de sagesse et de doctrine.



"En toi, habite la Très Sainte Trinité toute entière, d'une présence spéciale, puisque Dieu nous a faits vases d'élection pour porter dans le monde entier le nom admirable de la Très Sainte Trinité."

Saint Jean Baptiste de la Conception

Brève méditation de sœur Angélique pour le 6ème dimanche

 à partir de Marc 1, 40-45



"Si tu le veux tu peux me purifier."

Comme elle est belle cette phrase énoncée par un lépreux, dont on ne connaît même pas le prénom. Un lépreux parmi tant d'autres, mais un homme qui rencontre Jésus.

Jésus est d'ailleurs saisi par l'émotion, il est pris de compassion. Nous pouvons imaginer le Seigneur ému face à nos misères physiques ou morales. Jésus les prend en considération, les fait siennes. Le Seigneur nous porte dans ses bras.  Nous sommes l'objet de toutes les délicatesses du Seigneur: lorsque nous souffrons, nous sommes ses bien-aimés, ses privilégiés. Le Seigneur prend grand soin de nous, de toutes nos infirmités. Alors, jetons tout dans les bras du Seigneur ! Comme le lépreux, faisons-lui confiance: il peut tout !


dimanche 7 février 2021

Notre frère Dominique Leprêtre actuellement se repose et se soigne à la Maison diocésaine des Tourelles dans le Pas-De-Calais.  

Cette maison est animée par son frère prêtre Gérard. Dominique a volontiers accepté de répondre à quelques questions...


Dominique, pour qu’on te connaisse mieux, veux-tu te présenter en quelques mots ? 

Après un séjour de plusieurs années au Cameroun dans un monastère bénédictin, je suis revenu en France, me sentant appelé à rejoindre des personnes blessées, souvent oubliées. J’ai frappé à la porte de la communauté de l’Arche à Ambleteuse. Les années que j’y ai passées ont été pour moi un rayon de soleil ! Puis, j’ai rejoint la fraternité des Trinitaires qui vient de fêter ses 10 ans de présence à Angoulême, un ordre religieux qui a pour vocation d’être proche des personnes fragiles. J’ai pu exercer un apostolat au sein d’un hôpital psychiatrique. J’ai été ordonné diacre le 16 juin 2019.  Je suis arrivé en convalescence aux Tourelles, avec la bénédiction des évêques d’Angoulême et d’Arras, à la suite d’une lourde intervention au cerveau.

Tu es à présent aux Tourelles, rattrapé par la maladie. Comment vis-tu cette nouvelle étape ? 

Je me sens tellement bien accueilli – y compris jusque dans ma discrétion liée à ma maladie et si bien accompagné pour mes soins.  Je me sens également plus proche de ma famille. Malheureusement, ma mémoire ne va plus très bien. Je n’arrive plus à me concentrer : comprendre ce que je lis, entendre, penser… c’est ce qui est le plus difficile pour moi dans le quotidien. Accepter ? Oui… mais, c’est tout un chemin !

 

Comment occupes-tu tes journées ? 

Je voudrais d’abord redire combien ma présence, même silencieuse dans la maison, me réjouit. Je suis ému par le climat qui y règne, de la place réservée à chacun.  Je parle peu, mais je me sens profondément compris intérieurement et cela me touche beaucoup. J’ai la chance d’avoir mon frère Gérard dans la maison. Nous prions ensemble. J’ai la messe tous les jours, ici ou au Carmel. J‘ai besoin de me sentir utile, de rendre service : pour moi, c’est la source d’une grande joie. Jésus nous a donné l’exemple. Je fais du repassage. Chaque semaine, je trouve le panier rempli. C’est qu’on doit être content du résultat ! Et puis, très souvent, la vaisselle des plats et marmites m’attend ! Je prépare des bouquets pour la chapelle. En ce moment, je suis au chômage : plus de fleurs ! Je m’occupe aussi des poules. Elles m’ont vite apprivoisé. Plus besoin de les appeler ou de courir derrière elles. Le soir, elles rentrent seules au poulailler.


Merci beaucoup Dominique. Nous prierons aussi pour toi. Ta présence est précieuse pour la maison des Tourelles. Avec toi, s’enrichit sa belle mission de prière pour le diocèse et pour le monde.

Homélie pour le 5ème dimanche

mardi 2 février 2021

dimanche 24 janvier 2021

Homélie de Jacques Bonnet pour le dimanche de la Parole

et brève méditation de sœur Angélique

 à partir de Marc 1, 14-20

"Venez à ma suite"



Jésus invite ses disciples à le suivre, il a une telle puissance d'attraction que ces hommes laissent tout pour le suivre. Nous aussi, nous sommes appelés à suivre le Christ de façon radicale. Jésus nous invite à marcher derrière lui, en laissant derrière nous tout ce qui nous encombre. Jésus nous appelle chaque jour dans le fond de notre coeur; un appel à aimer, à vivre toujours plus;

Rendons-lui grâce pour cet appel toujours neuf et gratuit.


dimanche 17 janvier 2021