.

.

.

Notre fraternité est composée de 15 personnes : 9 laïcs et 3 prêtres, Trinitaires de Béthanie ou membres associés et 3 Religieuses Trinitaires de Valence. Fondée en 2010, la fraternité a été appelée par l'évêque d'Angoulême à être une présence priante et aimante au coeur du diocèse.

.

.

vendredi 27 juin 2014

Soirée de l'ACAT : action des chrétiens pour l'abolition de la torture


Lâcher de ballons :
-ballon orange : en action de grâce au Seigneur pour la libération ou amélioration des conditions de détention, chaque ballon avec une information et nom de la personne
-ballon bleu  : 10 victimes pour lesquelles nous avons priées par la suite, noms, infos sur les petits cartons accrochés au ballons







Prière à la salle :
présentation de 10 victimes avec la photo et prière pour chaque victime ,
lue par les personnes dans la salle, chaque fois avec un refrain chanté :
(alterné)
-Je viens vers toi, Jésus
-Seigneur fait de nous des ouvriers de paix
(accompagné à la guitare par le père Michel Boullet)

.
PRIERE POUR LES 10 VICTIMES :
.

1) Martin ASSOGBA
Dans la prière, approchons-nous de Martin, toi, notre frère en humanité, nous prions Dieu : qu’il te protège, qu’il te délivre des menaces, qu’il renouvelle tes forces et qu’il te soutienne dans ta défense des droits humains
2) Alexandra Maria JIMENEZ PARRA
Toi, Alexandra Maria, notre sœur en Christ, sans connaître les raisons de ta détention nous te confions à Dieu, qu’il prenne soin de toi, qu’il te garde le goût de vivre et l’espoir de revoir bientôt tes deux filles.
3) Amadou BAH
Toi, Amadou, notre frère exilé, nous te confions à Dieu.
Seigneur Dieu, ton peuple a connu l’exil, Jésus Ton fils aussi, Tu sais ce que veut dire être étranger. Protège Amadou et permets que notre pays lui accorde le droit d’asile.
4) Muli HISAGE
Muli, notre frère en humanité, détenu injustement, ce soir nous prions pour toi, nous te confions à la tendresse de Dieu : qu’il prenne soin de toi, qu’il éloigne de toi tout découragement, tout ressentiment envers tes bourreaux et qu’il permette ta libération.
5)Pasteur Behnam IRANI
Dans la prière, approchons-nous du pasteur Behnam, toi, notre frère en Christ, qui as choisi de Le suivre envers et contre tout. Nous admirons ton courage et ta foi. Dieu, notre Père, nous te remettons Behnam, par le don de Ta grâce soulage ses souffrances et fortifie-le pour qu’il témoigne toujours de Ton Amour.
6)Lina JARBOUNI
Toi, Lina, notre sœur en humanité, détenue depuis 12 ans, nous prions pour toi, nous te confions à Dieu, le Miséricordieux: qu’il prenne soin de toi, qu’il soit le baume qui réconforte, qu’Il te garde l’espoir et éloigne de toi toute idée de vengeance.
7)Masaru OKUNISHI
Christ, en agonie jusqu’à la fin du monde, n’oublie pas Masaru, membre souffrant de Ton corps, dans les couloirs de la mort depuis 45 ans pour des meurtres qu’il a toujours niés. Aie pitié de lui, visite-le ! Nous le confions à Ta bonté .
Nous te prions aussi pour ceux qui réclament la mort, ceux qui l’ordonnent et ceux qui l’exécutent, sauve-les !
8)Sara MENDEZ MORALES
Nous rendons grâce à Dieu , Sara, notre sœur en Christ, pour ton engagement aux côtés des victimes de la torture . Nous te confions à Lui : qu’il te donne le courage de continuer ce combat et te protège des représailles .
9)Mikhaïl KOSSENKO
Seigneur Jésus, ne quitte pas du regard Mikhaïl, notre frère interné politique. Toi, le vainqueur du mal et de la souffrance, viens à son secours, que Ta force et Ton Amour le soutiennent dans cette épreuve.
10)Biel BOUTROS
Biel, notre frère en humanité, nous te confions à Dieu, qu’il prenne soin de toi, qu’il renouvelle tes forces et celles des membres de ton association, et qu’il vous donne le courage de continuer à défendre les droits de l’homme au Sud-Soudan.


mercredi 18 juin 2014

Au sein de la fraternité trinitaire, naissance des Trinitaires de Béthanie




Présente dans le centre-ville d’Angoulême depuis 2010, la fraternité trinitaire a donné naissance aux Trinitaires de Béthanie, une association de laïcs composée du père Denis Trinez et de six hommes et femmes, qui partagent le charisme de saint Jean de Matha.

En seulement quatre petites années, la fraternité trinitaire s’est inscrite dans le paysage ecclésial et associatif par sa présence " aimante et priante " à l’église Saint-Martial d’Angoulême et son accueil ouvert à tous à la maison Béthanie, située 9 rue Fanfrelin. Autour du père Denis Trinez, des religieuses Trinitaires de Valence et des laïcs font rayonner le charisme de saint Jean de Matha, fondateur de l’ordre trinitaire. Comme au XIIe siècle, la spiritualité de la fraternité est vouée à la glorification de la trinité par la libération des captifs. " Notre apostolat se veut, par la prière et par l'amour, particulièrement proche des personnes dans l’épreuve, qui sont ou se perçoivent comme entravées dans leur liberté et l'épanouissement de leur humanité. Par notre attention aux détresses, quelles que soient nos activités, nous essayons d'incarner l'amour libérateur du Seigneur" (Projet de vie des Trinitaires de Béthanie § 53). 

Afin d’assurer la pérennité de leur mission sur Angoulême et de reconnaître l’engagement des laïcs, une association a vu le jour : les Trinitaires de Béthanie. Avec le père Denis Trinez, Béatrice, Françoise, Gilles, Wojtek, Dominique et Joanna se reconnaissent du charisme de saint Jean de Matha et partagent un projet de vie. Ils se sont engagés devant l’Église de Charente le 15 juin.

Une vie de prière et de fraternité


Les nouveaux "Trinitaires de Béthanie" se retrouvent quotidiennement avec les trois religieuses Trinitaires de Valence pour partager l'office du milieu du jour, la messe, le trisagion, l’adoration, les vêpres. Ils partagent en fraternité deux repas par semaine et se retrouvent pour des temps fraternels au moment des grandes fêtes de l'année liturgique et des anniversaires. 

" Nous partageons une vie de prière et de fraternité ", résume Dominique. Après 15 ans à l’Arche dans le Nord, Dominique a vécu trois ans dans la communauté trinitaire de Cerfroid avant de suivre le père Denis Trinez à Angoulême. Il est aujourd’hui l’aumônier de l’hôpital Camille Claudel. " C'est un beau ministère qui rejoint ce que nous vivons ici ". La fondation des Trinitaires de Béthanie, c’est la concrétisation d’une union avec l’Église de Charente.

Françoise y voit la continuité de son engagement. Elle a rencontré le père Denis sur la paroisse de Saint-Leu-Saint-Gilles. Après six ans à Cerfroid, la maison mère, elle était dans les premières laïcs arrivées à Angoulême, peu après Béatrice.

" C’était assez formidable de partager ensemble cette recherche de ce qu’on pouvait vivre ", se souvient Béatrice. Elle anime le parcours Alpha, accompagne des groupes, assure l’accueil à Béthanie… " C’est la fraternité qui fait plus signe que les personnes ", remarque-t-elle.

Gilles, également, est descendu de Paris pour rejoindre la fraternité trinitaire. Seul avec ses deux enfants, il trouve dans cette de vie de prière et de fraternité, un soutien important. " C’est une vie riche qui donne une ouverture, sans être coupé de la vie paroissiale ", indique Gilles, engagé dans l’équipe deuil et la commission d’art sacré.

Wojtek vit depuis 6 ans comme laïc trinitaire. Présent à Angoulême depuis un an et demi, il attend avec joie son engagement dans l’association des Trinitaires de Béthanie.

Joanna est sans doute la plus émue de tous. " C’est un engagement très sérieux, profond, et je vais m’efforcer de le vivre encore plus au quotidien ". Charentaise d’adoption depuis 20 ans, Joanna a découvert la fraternité trinitaire grâce à une amie. Après avoir entendu le père Denis Trinez parler de son livre L’école de la fragilité, elle lui a demandé un accompagnement spirituel. " Je me suis posée la question de ce que le Seigneur voulait pour moi ", raconte cette mère de deux grands enfants, qui a quitté Châteauneuf pour s’installer à Angoulême il y a deux ans. " C’est une grande découverte ce chemin de vie fraternelle ", reconnait Joanna.

Avec le père Denis Trinez, également membre des Trinitaires de Béthanie, ce chemin s’inscrira dorénavant dans celui du diocèse. Tout en gardant le même visage, la fraternité trinitaire d’Angoulême se structure. Elle se compose maintenant des Religieuses Trinitaires de Valence, des Trinitaires de Béthanie et de laïcs associés qui tous ne résident pas dans le diocèse mais partagent la même spiritualité.

article de Laétitia Thomas 
dans le Courrier Français




dimanche 15 juin 2014

Homélie de Mgr Claude Dagens à l'occasion de la reconnaissance des Trinitaires de Béthanie



CONTEMPLER LE DIEU VIVANT ET LIBÉRER DES CAPTIFS :
LA MISSION DES TRINITAIRES DE BÉTHANIE


Les dix membres de la Fraternité trinitaire, beaucoup d’entre vous les connaissent : un prêtre, le Père Denis Trinez, trois religieuses trinitaires et six laïcs, trois femmes et trois hommes. Vous savez qu’ils exercent déjà en l’église Saint-Martial une double mission d’accueil et de prière. Ils le font avec discrétion et d’une manière très fraternelle. Et cette fraternité réelle a une source, qui se trouve dans cette profondeur de Dieu que révèle la belle icône d’Andrei Roublev : trois hommes jeunes sont assis autour d’une table, ils s’accueillent mutuellement, on les sent intimement liés les uns aux autres dans un amour qui les dépasse. Ce sont les trois personnes de l’étonnante Trinité de Dieu, le Dieu vivant en trois personnes.Mais une autre icône compte beaucoup pour ceux qui veulent vivre du charisme reçu par saint Jean de Matha à la fin du XIIe siècle :



c’est cette icône qui montre le Christ les bras ouverts, saisissant par leurs poignets deux prisonniers, un noir et un blanc. Il les saisit pour les libérer, leurs chaînes tombent, c’est au Christ qu’ils doivent d’être arrachés à ce qui les entravait. Comme d’autres personnes désirent aujourd’hui être arrachés à leurs addictions, l’alcool, des drogues plus ou moins dures, et d’autres formes de dépendance par rapport à ce qui les a séduits, « captivés » et rendus esclaves.


Il faut rendre grâce aujourd’hui pour ce que Dieu nous donne depuis plus de trois ans à travers cette Fraternité trinitaire qui, avec beaucoup de discrétion, pratique un va-et-vient incessant entre la contemplation du Dieu vivant et la libération des captifs.

Il faut rendre grâce pour ce qui va continuer et se développer parmi nous, à partir de la forme stable que prend une partie de la Fraternité en devenant une association privée de fidèles (le Père Denis et Les 6 laïcs deviennent membres de l'association de fidèles, les soeurs restant membres de leur institut des Religieuses Trinitaires de Valence). La reconnaître cette association de fidèles, c’est la situer à l’intérieur du grand Corps de l’Église.

Ce n’est pas un groupe plus ou moins marginal, c’est une association de fidèles du Christ dont les membres vivent parmi nous une vocation spécifique qui est au service de tous, au service de la prière de l’Église et au service de la Charité du Christ, du Fils du Dieu vivant « qui est envoyé dans le monde non pas pour le juger, mais pour le sauver », pour le libérer de ce qui l’entrave et pour le renouveler du dedans.

Qu’il est beau de savoir et de voir que cette mission est féconde, qu’il existe des hommes et des femmes blessés par des épreuves et des handicaps très divers qui découvrent leur dignité d’enfants de Dieu et leur capacité de vivre une vie chrétienne réelle, faite de prière, de charité et d’espérance, contre vents et marées !

Ma joie est grande ce matin d’être ici, comme évêque, pour reconnaître le travail de salut déjà accompli parmi nous, pour encourager le va-et-vient continu entre la contemplation de Dieu et la libération des captifs et pour que ce travail soit relié à la grande Église du Christ.

Cher Père Trinez, cher Denis, avec vos sœurs et vos frères, je suis sûr que vous allez demeurer ici à Angoulême, et au-delà d’ici, pour attester que nous vivons des temps de renaissance, dès que nous nous ouvrons à la révélation de Dieu, « le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de fidélité », et aussi à Jésus, le Fils, que le Père envoie non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé, et à l’Esprit Saint qui vient faire toutes choses nouvelles en devenant notre Conseiller et notre Défenseur !

Que vive cette association privée de fidèles du Christ, Trinitaires de Béthanie parce que Béthanie rappelle la façon dont Marie, la sœur de Marthe et de Lazare, a aimé Jésus en venant parfumer son corps, en vue de sa Passion, en devançant l’événement de la Résurrection.

La Pâque du Christ est comme au cœur de la Trinité de Dieu et nous sommes les témoins de cette Pâque qui est une libération pour tous les captifs que nous sommes et une promesse de vie fraternelle, en Dieu et avec Lui, qui est Père, Fils et Esprit Saint.



Une journée de grâce et de joie !



Ce dimanche 15 juin, solennité de la Très Sainte Trinité, le Père Claude Dagens, notre évêque, a reconnu une nouvelle association de fidèles appelée "Trinitaires de Béthanie".

Désormais la fraternité trinitaire d'Angoulême est donc composée comme suit :

1. des Religieuses Trinitaires de Valence :
soeur Marie-Paul, soeur Marie-Germaine, soeur Angélique

2. des Trinitaires de Béthanie :
Père Denis, Béatrice,  Dominique, Françoise, Joanna, Wojtek, Gilles

3. des personnes qui ne pouvant participer intégralement à la vie quotidienne de la fraternité y sont associées :
Odile, Manuella, Sylvie, Christophe

Le dimanche 15 juin, à l’église Saint-André d’Angoulême, trois hommes, trois femmes, et le père Denis Trinez ont été reconnus par l’Église comme membres des Trinitaires de Béthanie, une association privée de laïcs qui forment avec les religieuses de la Trinité de Valence, la fraternité trinitaire d’Angoulême. 

Entourés de leurs familles, de leurs amis, de nombreux fidèles d’Angoulême et du diocèse, les Trinitaires de Béthanie se sont engagés à suivre l’appel reçu par saint Jean de Matha. " Ils exercent déjà en l’église Saint-Martial une double mission d’accueil et de prière. Ils le font avec discrétion et d’une manière très fraternelle ", saluait Mgr Claude Dagens.

Pour expliquer le charisme des Trinitaires de Béthanie, l’évêque d’Angoulême a évoqué deux icônes, celle d’Andrei Roublev qui symbolise la Trinité de Dieu et celle représentant la vision reçue par saint Jean de Matha au cours de sa première messe en 1193. " Cette icône montre le Christ les bras ouverts, saisissant par leurs poignets deux prisonniers, un noir et un blanc. Il les saisit pour les libérer, leurs chaînes tombent, c’est au Christ qu’ils doivent d’être arrachés à ce qui les entravait. Comme d’autres personnes désirent aujourd’hui être arrachés à leurs addictions, l’alcool, des drogues plus ou moins dures, et d’autres formes de dépendance par rapport à ce qui les a séduits, ‘’captivés’’ et rendus esclaves. "


Une vie simple, 

contemplative et libératrice


Béthanie est le nom de la maison, située 9 rue Fanfrelin à deux pas de l’église Saint-Martial, où sont accueillis toutes les personnes qui le souhaitent à l’image de " ce lieu où Jésus aimait à se reposer auprès de ses amis, où Marie, la sœur de Marthe et de Lazare aimait goûter sa parole, où le Seigneur accomplit le plus grand de ses miracles en rendant Lazare à ses proches, où Il reçut enfin l'onction qui le préparait au don total de sa vie dans sa passion d'amour ".

Trois gestes ont symbolisé la reconnaissance et l’appartenance à l’Église de Charente des Trinitaires de Béthanie : la remise du projet de vie de la communauté, l’engagement de ses membres et la remise de la croix.

" Les membres des Trinitaires de Béthanie, laïcs (hommes et femmes, célibataires, veufs ou divorcés) et ministres ordonnés de l’Église diocésaine, veulent vivre une vie simple, contemplative et libératrice, et suivre l'appel reçu par saint Jean de Matha ", précise le projet de vie, remis par Mgr Claude Dagens à Béatrice, Françoise, Gilles, Wojtek, Dominique, Joanna et au père Denis Trinez.

Après s’être engagés d’une seule voix à être " une présence aimante et priante ", les membres des Trinitaires de Béthanie ont reçu la croix rouge et bleue, symbole de la famille trinitaire.

À l’issue de la célébration eucharistique, plusieurs messages fraternels ont été lus comme celui du père José Narlaly, ministre général de l'Ordre de la Très Sainte Trinité et des captifs. " Depuis le IIe concile œcuménique du Vatican, le mystère de la Trinité prend de plus en plus de place dans la spiritualité des chrétiens et des communautés nouvelles portant le nom de l'Auguste mystère se multiplient. Nous ne pouvons que nous en réjouir et encourager cet éveil et cette redécouverte de la place de la Trinité dans votre vie de foi. Cette fraternité approuvée en ce jour par l'évêque de votre diocèse porte le nom de la Trinité. Notre souhait rejoint celui exprimé en son temps par le pape Innocent III, que vous soyez d'authentiques témoins de la Trinité dans notre Église et pour votre cité. "

Après avoir remercié Mgr Claude Dagens pour son accueil dans le diocèse d’Angoulême, le père Denis Trinez invitait l’assemblée à partager le verre de l’amitié pour prolonger les échanges.

Article de Laétitia Thomas
dans le Courrier Français






------------------------------------------------------------------
Quelques images de cette belle journée 
dont le coeur a été l'Eucharistie 
à l'église Saint-André


Répétition de chants








procession d'entrée




Psaume




Remise du projet de vie


Lecture de l'engagement



Devant toi, très Sainte Trinité, et devant vous Père Claude Dagens, je renouvelle les promesses de mon baptême et promets de les  vivre en m’efforçant de suivre, dans mon état de vie les exigences et les engagements de la vocation trinitaire telles qu’ils sont exprimés dans le projet de vie des Trinitaires de Béthanie.

Je m’engage en particulier avec  mes frères et sœurs à accueillir l’Amour de Dieu-trinité qui nous libère. Avec mes frères et sœurs, je m’engage à témoigner de cet Amour de Dieu-Trinité au cœur de l’Eglise et du monde par une présence priante et aimante. 

Je me confie à Marie, mère du Bon Remède, et à l'intercession de saint Jean de Matha et de tous les saints et saintes de la famille trinitaire, afin qu'ils m'aident à rester fidèle à ce que je promets aujourd'hui.

remise de la croix



Prière universelle


remerciements




Verre de l'amitié





Suivi d'un repas à Béthanie 
pour les membres de la fraternité
avec un cadeau de soeur Bénédicte-Marie
la supérieure générale des Religieuses Trinitaires

Une belle statue de la Vierge 
faite à Madagascar