.

.

.

Notre fraternité est composée de 17 personnes : 10 laïcs et 3 prêtres, Trinitaires de Béthanie ou membres associés et 4 Religieuses Trinitaires de Valence. Fondée en 2010, la fraternité a été appelée par l'évêque d'Angoulême à être une présence priante et aimante au coeur du diocèse.

.

.

présentation de la vidéo

Messe de Pentecôte du Pape François

Vidéo Pape François

dimanche 10 décembre 2017

Réunion des Trinitaires de Béthanie et travail sur la consultation diocésaine






Consultation auprès des communautés 
catholiques en Charente : 
La réponse des Trinitaires de Béthanie 


1. Jésus, Parole de Dieu, priée et célébrée 

1.1 Que vivons-nous déjà d’important : 

.Avec la Parole de Dieu 
-Lectio divina quotidienne et personnelle 
-Lecture priante de la l'Evangile du dimanche une fois par semaine 
-Célébration de la Parole en moyenne toute les 3 semaines 
-Partage de la Parole au cours des recollections mensuelles 

.Avec les sacrements  
-Eucharistie quotidienne avec une assemblée (20 â 40 personnes) 
-Sacrement des malades 
-Proposition quasi quotidienne du sacrement de réconciliation 

.Dans la prière 
-Adoration quotidienne 
-Office du milieu du jour et vêpres (en commun)

1.2 Comment aimerions nous voir notre communauté et nous même progresser ? 

-Etre fidèle à ce qu’on vit déjà, sans tomber dans la routine, en étant de plus en plus présent à ces moments forts 

1.3 Comment nous enrichir à l’échelle diocésaine, de nos expériences respectives ? 

-Avoir des moments de partage de nos expériences autour de : la Prière, la Parole et la Célébration 
-Se visiter 

2. La collaboration de Tous 

2.1 Que vivons nous d'important dans ces collaborations (de positif et/ou difficiles) 

-Une des spécificités de notre projet de vie fraternelle est de vivre les relations en Eglise comme des relations de fraternité 
-Les ministères et services sont vus dans une optique de fraternité 

2.3 Comment nous enrichir à l’échelle diocésaine, de nos expériences respectives ? 

-Trouver les moyens pour promouvoir une vraie culture de la fraternité 
-Trouver des moyens de dialogue pour dépasser les conflits entre les différents membres de nos communautés 

3. Vers une Eglise vivante, à partir de "pôle missionnaire"

3.2 Quelles évolutions nous sentons-nous prêts à vivre ? 

-Travailler, sensibiliser nos communautés aux évolutions à vivre 

3.3 Quelles initiatives pourraient étroitement prises par le diocèse ? 

Favoriser : 
-Des rassemblements en moins grand nombre avec des assemblées plus nombreuses et plus intergénérationnelles 
-D'autres types de rassemblements en semaine dans les plus petites communautés (quartiers, villages)

4. De quelles communautés fraternelles sommes-nous en attente ? 

4.3 Qu'attendez-vous de la vie fraternelle ? 
-Développer un esprit de fraternité réelle, en acte ….dans nos communautés et entre nos communautés 

5. S'ouvrir au monde 

5.1 Comment notre communauté est attentive aux préoccupations de nos contemporains 

-Nous avons été appelés à Angoulême par l'évêque pour y assurer une « présence priante et aimante » 
-L'ouverture aux préoccupations de nos contemporains fait partie de notre idéal. 
-Nous essayons de le vivre 

5.3 De quel type de rencontres avons-nous besoin pour mieux nous engager au côté de nos contemporains ? (Interreligieux, migrants……) 

-Que dans nos secteurs il y ait des pôles spécifiques d'attention aux réalités humaines. (Par exemple : Pôle interreligieux à l'église de ma Campagne, pôle d'attention aux plus isolés près de l'église Saint Martial, pôle d'attention aux personnes les plus démunies près de Sainte Bernadette, etc...)

6. La formation pour une croissance humaine, spirituelle, intellectuelle et missionnaires des baptisés 

6.2 Qu'est-ce qui serait à initier ou à faire évoluer pour que nous chrétiens ayons le désir de nous former ?

-Urgence d'une formation à l'ecclésiologie pour tout le diocèse, en vue d'une autre façon de vivre en Eglise